« Changer de civilisation » (Edgard Morin) Le revenu universel peut-il être l’un des outils de ce changement ?

Communiqués association
27 fév 2017 - 14:35

Edgar Morin a publié récemment un article largement relayé par les réseaux sociaux sur la nécessité de changer de civilisation. Il y développe notamment la question de savoir comment « faire société » et comment redonner du sens au « vivre ensemble, à la cohésion sociale » dans un monde de plus en plus inégalitaire.

Une société de plus en plus inégalitaire.
Comment « faire société » à une époque où le nombre de chômeurs, de pauvres et de salariés pauvres explose en France mais aussi partout en Europe avec plus de 22 % de chômeurs en Espagne (43.6 % chez les jeunes), En Italie 12.4 % (40 % chez les jeunes), 10 % en France (25.8 % chez les jeunes). Il y a certes moins de demandeurs d’emploi en Allemagne et en Grande Bretagne mais nos chroniqueurs oublient de préciser que le nombre de salariés pauvres a explosé dans ces 2 pays. On parle là-bas de de « bullshit jobs », de «  métiers à la con ».
Alors peut-on croire « à la cohésion sociale » avec autour de soi de plus en plus de pauvres, de jeunes angoissés par leur avenir et de salariés « précaires ». Des salariés précaires qui savent que cette situation risque de s’éterniser ou pour le moins se répéter pour nombre d’entre eux. Le chiffre des exclus augmente de 1 million tous les 5 ans. Aujourd’hui c’est 6 millions de personnes...

Accord Jadot-Hamon : La Politique Autrement : Enfin !….

Communiqués association
27 fév 2017 - 14:29

En retirant sa candidature à l’élection présidentielle, YJadot pose un acte fort et responsable dans un contexte politique à la fois grave et prometteur.

Pour les Écologistes, soutenir un candidat à la Présidentielle non issu de leur rang est la preuve que leur préoccupation majeure est celle du bien commun et de la dignité pour toutes et tous.
L’Écologie est, en effet, l’urgence absolue. Tout comme la place à donner aux jeunes notamment par une autre approche du travail et du revenu. Si FHollande ne l’a pas compris, BHamon a apporté les preuves qu’il savait faire des ruptures et changer de logiciel en la matière.
Pour les primaires de la Gauche, Bretagne-Ecologiue s’était prononcé en faveur du projet porté par BHamon. De fait, pour la première fois dans l’histoire, un candidat socialiste gagnait une élection en plaçant la question écologique au cœur de son projet de société…
Aujourd’hui, l’union avec BHamon est une chance historique de voir aboutir concrètement les priorités défendues par les Écologistes depuis toujours : éradiquer la pauvreté, sortir du nucléaire pour une France 100 % énergies renouvelables à...

Résultats Primaires : « Le rassemblement, on peut le négocier mais on ne négocie pas avec la nature

Communiqués association
29 Jan 2017 - 20:48

Les citoyens-électeurs de Gauche qui se sont déplacés pour ce deuxième tour ont très majoritairement exprimé un choix responsable et visionnaire en plaçant largement en tête Benoît Hamon.

Tout reste encore à faire car il s'agit de conforter les fondements d’un réel projet de justice sociale et environnementale à partir d'un programme qui est maintenant connu de tous : partage du travail, lutte contre la pauvreté qui ravage notre démocratie, transition énergétique, partage des richesses, accueil des plus fragiles qui fuient les guerres et la misère.
Les tenants du productivisme qui dominent la gauche depuis trop longtemps et la maintiennent sous une cloche étouffante n'acceptent pas ce choix majoritaire qui s'est clairement exprimé. Certains d'entre eux ont déjà pris leurs distances et cherchent à bricoler un sauvetage d'urgence de leurs vieilles certitudes autour d'Emmanuel Macron, le candidat de l'ancien système de pensée.
Il faut maintenant que Benoît Hamon puisse se mettre en situation de gagner l’élection présidentielle à partir de la voie qu'il a lui-même tracée, en rassemblant toute la gauche et tous les écologistes. Bretagne-Ecologie appelle à...

Résultats Primaires de la Gauche : l’Espoir retrouvé…

Communiqués association
24 Jan 2017 - 09:02

Alors que les pointures traditionnelles du parti socialiste y compris en Bretagne « rejouaient le 1er tour de Valls » et que le président Hollande se retrouvait dans un désert (tout un symbole...), les citoyens-électeurs de Gauche ont exprimé un choix responsable et visionnaire en plaçant largement en tête Benoît Hamon. Manuel Valls, quant à lui, s’enferre dans son vieux réflexe 49.3 en prétendant, à tort, être le seul présidentiable.

Dimanche prochain, notre choix sera de conforter les fondements d’un réel projet de justice sociale et environnementale : travailler moins pour travailler tous et mieux, le revenu universel digne de ce nom pour sortir de la pauvreté qui ravage notre démocratie. Sans oublier la nécessaire transition énergétique et le partage des richesses..Ce qui signifie aussi l’accueil des plus fragiles qui fuient les guerres et la misère...Seul, BHamon est en mesure de relever cette ambition forte et populaire pour gagner l’élection présidentielle. Ajoutons un élément essentiel qu’il défend: s’inscrire dans une Europe de l’avenir avec des traités indispensables en terme d’énergie notamment.

« La dette, on peut la négocier mais on ne négocie pas avec la nature »…

Les pollutions que nous connaissons aujourd’hui nous obligent à réduire notre vitesse...Pour ne pas nous retrouver totalement bloqués, le choix d’un projet de société et d’une économie au service à la fois de la réduction...

Primaires de la Gauche 22 janvier

Communiqués association
17 Jan 2017 - 10:45

Les Ecologistes se sont prononcés en faveur de Yannick Jadot pour les représenter à l’occasion des primaires écologistes.
A la veille des primaires de la Gauche pour désigner un candidat à la hauteur des priorités sociales, environnementales et démocratiques, Bretagne Ecologie s’incrit dans une volonté de rassemblement.

En effet, le premier espace de débat que constituent les primaires est devenu nécessaire aujourd’hui au sein du PS et de ses proches.
Malheureusement, on y retrouve des candidats qui se proclament progressistes avec des outils du siècle passé et qui ne proposent aux Français que de consolider le PIB en s’inscrivant dans une compétition sans limites.
Nous considérons, dans le cadre de ‘’la belle alliance populaire’’, que seul Benoit Hamon se dégage, par son réalisme et ses engagements, en prenant en compte les limites de notre développement que les autres candidats n’abordent que sous une forme comptable et de court terme. L’utopie est nécessaire pour imaginer notre développement dans une approche optimiste qui n’écarte personne car utilement financée.
Notre monde change, l’utopie futile serait de ne pas s’en rendre compte et ne pas avoir le courage de proposer les outils adéquats face aux conservatismes ou populismes.
En choisissant Benoit Hamon lors de...

Pages