Suite à l'article de M. René Pérez, intitulé « Chambre de commerce régionale. L'offensive rennaise » (Le Télégramme du 02/12/2010)

Communiqués association
2 déc 2010 - 18:53
Émile Bihan

Le groupe des élus Bretagne Écologie au Conseil régional souhaite réagir suite à l’article (relatif à la future CCI Régionale, CCIR) de M. René Perez dans l'édition du Télégramme du 2 décembre. Les raccourcis et les interprétations sont nombreuses dans l'article de René Pérez.

Nous tenons tout d'abord à rappeler que notre positionnement exprimé dans notre communiqué du 19 novembre relatif à la CCIR était le suivant : plus que la localisation, ce qui compte, c'est le projet ! Le groupe Bretagne Écologie n'est en rien opposé à l'implantation de la CCIR à Brest mais il tenait à préciser que ce qui importait, c'est bien le positionnement futur des responsables de cette CCI régionale sur les grands enjeux économiques de la Bretagne. Et l'énergie en est un ! Sur ce sujet, René Pérez nous accuse de n'avoir pas de propositions ( * )

Il stigmatise les énergies renouvelables en arguant que les éoliennes ne produisent pas durant la vague de froid que subit la Bretagne actuellement. Ceci n'est pas exact. L’épisode rigoureux actuel n’est pas un épisode anticyclonique sans vent comme il est écrit dans l’article, et les éoliennes sont loin d’être arrêtées... Ce jeudi matin 2 décembre par exemple, le vent souffle jusqu’à 40 km/h sur les plateaux et côtes du...

Proposition de loi sur les langues et cultures régionales : Bretagne Ecologie appelle à un soutien très large

Communiqués Élus régionaux BE
20 nov 2010 - 12:59

Le groupe d’études sur les langues régionales de l’Assemblée Nationale présidé par l’Alsacien Armand JUNG, doit, dans les jours qui viennent, déposer une proposition de loi relative au développement des langues et cultures régionales. Ce travail considérable, fortement animé par le député finistérien Jean-Jacques URVOAS, aboutit à une proposition complète, ambitieuse, équilibrée. Il s’agit bien ici d’organiser une politique de protection publique en accordant un statut légal aux langues et cultures régionales qui participent de l’histoire de France comme le reconnait l’article 75-1 de la Constitution. Il s’agit aussi de présenter une palette d’outils qui permette concrètement le développement de ces langues et cultures régionales.

Bretagne Écologie tient tout d’abord à saluer la qualité et la pertinence de ce travail qui s’est appuyé sur les forces vives de la société civile des principales régions concernées. Il est maintenant essentiel de faire connaître et de...

Brutale recentralisation, démantèlement de la démocratie territoriale et fin de l'intervention publique locale : tel est le sens de la Réforme Territoriale adoptée la semaine dernière.

Communiqués association
20 nov 2010 - 12:09

Sous couvert de simplification institutionnelle et d'économie de moyens, le Gouvernement de N.Sarkhozy fait régresser le mouvement historique de la décentralisation. Tous les exemples le prouvent : les collectivités jouent un rôle essentiel pour satisfaire les besoins des habitants en matière de logement,de santé, d'éducation, de culture, de sport, de cadre de vie...

La proximité des services est garante d'efficacité et d'équité.
La création du Conseiller Territorial ne vise nullement à simplifier l'organisation territoriale de notre pays. Bien au contraire.

La région se trouve réduite à la simple somme de ses cantons, un syndicat interdépartemental en quelque sorte...Aujourd'hui, les Conseillers régionaux sont élus par l'ensemble des électeurs de la région... Demain, ils seront élus au niveau de leur canton.

Quelle vision de l'équilibre régional auront ces Conseillers Territoriaux ?  De plus si l'on considère les modalités du scrutin : uninominal, sans...

La future CCIR à BREST ou à RENNES ? Et si on parlait plutôt du fond...

Communiqués association
20 nov 2010 - 11:55

La nouvelle gouvernance des chambres de commerce et d'industrie, dans le cadre de la Révision Générale des Politiques Publiques, donnera une plus grande légitimité aux élus régionaux, qui ne seront plus élus par les CCI, mais directement par les électeurs. D'où un pouvoir émancipé et une montée en puissance des nouvelles CCIR. De plus, leur compétence est élargie, puisqu'elles deviennent de vrais centres de décision, et qu'elles ont en charge la gestion du personnel des CCI devenue Territoriales (sauf le personnel des ports), leur budget passant de 3M€ à 80M€ !

Brest, qui a posé sa candidature pour être le siège de la nouvelle CCIR a plusieurs atouts,

notamment elle a un plus gros chiffre d'affaires et emploie un plus grand nombre de salariés que les autres CCI. Morlaix et Quimper soutiennent cette candidature. La bataille est donc engagée autour de ce nouvel épisode de la rivalité Rennes/Brest, la décision finale revenant à l’Etat en 2011.

Mais est-ce la...

Proposition de loi sur les langues et cultures régionales : Bretagne Ecologie appelle à un soutien très large

Communiqués association
20 nov 2010 - 11:45

Le groupe d’études sur les langues régionales de l’Assemblée Nationale présidé par l’Alsacien Armand JUNG, doit, dans les jours qui viennent, déposer une proposition de loi relative au développement des langues et cultures régionales. Ce travail considérable, fortement animé par le député finistérien Jean-Jacques URVOAS, aboutit à une proposition complète, ambitieuse, équilibrée. Il s’agit bien ici d’organiser une politique de protection publique en accordant un statut légal aux langues et cultures régionales qui participent de l’histoire de France comme le reconnait l’article 75-1 de la Constitution. Il s’agit aussi de présenter une palette d’outils qui permette concrètement le développement de ces langues et cultures régionales.

Bretagne Écologie tient tout d’abord à saluer la qualité et la pertinence de ce travail qui s’est appuyé sur les forces vives de la société civile des principales régions concernées. Il est maintenant essentiel de faire connaître et de soutenir...

Pages