Pour Bretagne Écologie, Les Verts doivent passer la main.

Communiqués association
20 aoû 2010 - 20:57

Le succès d’une ampleur inattendue de la démarche Europe Écologie aux élections européennes a soulevé un véritable espoir chez les écologistes. Dany Cohn Bendit, initiateur de ce succès en 2008, a tout naturellement souhaité que l’aventure se prolonge et se concrétise à l’occasion des élections régionales. C’était sans compter sur le conservatisme naturel voire le sectarisme de certains Verts, à la fois satisfaits et inquiets du résultat aux Européennes et en ce sens bien décidés à reprendre les rênes d’un mouvement qui menaçait leur existence.

Dany Cohn Bendit a bien senti cet effritement de la dynamique originelle, très tôt dans la structuration de la campagne des Régionales quand il s’agissait d’appliquer des quotas lors de la constitution des listes : en Bretagne, par exemple, combien de Verts, de quels courants, combien d’udébistes, de candidats d’ouverture et à quel rang ? Beaucoup d’énergie a été gaspillée à ces tactiques d’appareils au détriment de l’analyse du bilan...

Quand les productivistes se lâchent....

Communiqués association
12 jui 2010 - 22:18

Non contents de l'adoption du dérivé de l'amendement Le Fur, les productivistes demandent maintenant la fin de « couverture d'hiver ». Le fléau des algues vertes les laisse de marbre au point même de ne plus ni le voir ni les sentir...

En voulant simplifier les procédures, les lobbyistes porcins encouragent et accélèrent de fait la restructuration déjà bien engagée en favorisant le ''rapprochement'' des exploitations avec pour seule ambition de toujours produire plus, sans se préoccuper de la valorisation de cette production, ni même des problèmes environnementaux présents et à venir. Mais qui dit restructuration dit disparition d’exploitations et d’agriculteurs. L’amendement Le Fur, c’est la fin des paysans au profit de l’agro-business !

Les mêmes productivistes demandent maintenant l'abandon de la « couverture d'hiver », pourtant garante de l’absence de lessivage de l’azote et du phosphore à la fin de l’automne. Ils dénoncent aussi les travailleurs polonais dans...

Grenelle de l'environnement : l'arnaque

Communiqués association
1 jui 2010 - 19:01

Quelle ironie du sort de trouver à la même page dans un quotidien du grand ouest : « Le Grenelle de l'Environnement touche au but » et ... « Ligne Très Haute Tension Cotentin-Maine : lestravaux déclarés d'utilité publique... » point d'orgue à L'EPR de Flamanville.

Qu'aura donc permis ce Grenelle de l'Environnement dont on a tant vanté les mérites si ce n'est d'occuper les associations de défense de l'environnement, sincères pourtant dans leur démarche et pleines de bonnes volonté, pour mieux faire passer le nucléaire, les OGM, l'agriculture intensive etj'en passe....

Grand manipulateur de l'opinion publique « devant l'éternel », Nicolas Sarkozy a tenu la barrepour reléguer l'environnement au rôle de variable d'ajustement de politiques publiques ultralibérales aumépris de l'urgence sociale et environnementale.Coup de boutoir contre une filière photovoltaïque naissante, éolien sous l'éteignoir,la voie est libre...

BRETAGNE ECOLOGIE dénonce l'amendement LE FUR

Communiqués association
23 juin 2010 - 22:11

BRETAGNE ÉCOLOGIE dénonce l'amendement proposé par le député Le Fur consistant à augmenter le seuil de demande d'autorisation pour les élevages intensifs.

En prétextant l'alignement sur la réglementation la plus permissive cette modification signerait une restructuration sans limite de la production porcine et aviaire.

La charte de l'agriculture pérenne signée en 2001, sous la tutelle de Mr Guéant alors préfet de région et prédécesseur de Mme Malgorn, visait à maintenir les rejets azotés et notamment ceux issus de la production porcine.

Si nous savons que l'effectif de truies en Bretagne a légèrement baissé, le nombre de porcs charcutiers mis sur le marché, ainsi que le poids total a, quant à lui augmenté, ce qui ne règle rien au problème de surproduction. Les...

Grenelle 1, ça va ; Grenelle 2, bonjour les dégâts !

Communiqués association
22 mai 2010 - 09:00

Le Grenelle 2 devait être la boîte à outils du Grenelle 1 qui fixait les ambitions écologiques de la France. On se souvient du raout médiatique sarkozyste, l’effet bling bling de celui-ci. En écologie comme dans bien d’autres domaines, le Président annonçait qu'il allait changer la donne grâce à son volontarisme politique. Selon lui, l’écologie n’était point une affaire idéologique, elle n’appartenait pas plus à la gauche qu’à la droite. On allait voir ce qu'on allait voir. Le 25 octobre 2007, lors de la restitution des ateliers du Grenelle, devant Al Gore et J.M. Barroso, Nicolas Sarkozy avait annoncé qu'il tomberait « sur des inerties, des routines, des égoïsmes, des aveuglements, des idéologies. ». Le texte voté par  l'Assemblée nationale vient lui donner raison : les égoïsmes, les aveuglements et les idéologies ont pris le dessus sur les espoirs d'alors.

Si la démarche participative engagée a été un succès, sur la forme comme sur le fond, ce qui a permis l’adoption d’...

Pages