Echos de la session d'avril 2015

Échos des sessions
10 avr 2015 - 16:06
Intervention de politique générale

Marie-Pierre Rouger

Depuis notre dernière session, notre pays, nos territoires ont vécu les élections départementales dans le cadre d’une décentralisation loin d'une véritable régionalisation que nous appelions et que nous continuerons à appeler de nos vœux. Le gauche bretonne a perdu un département emblématique mais elle reste majoritaire dans la Bretagne historique. Aucun élu d’extrême droite ne siégera dans un département breton.

Ajoutons à cette bonne nouvelle celle de voir le département du Finistère présidée par une femme.. . Une parmi les dix en France qui vont diriger une assemblée départementale. La parité a fait un petit pas en avant , mais de grands pas restent encore à accomplir pour une réelle égalité à tous les niveaux de responsabilité institutionnelle. 

Pour rassurer et répondre aux attentes des citoyens exprimées à l'occasion de ce dernier scrutin, il nous faut construire et faire progresser ce qui nous...

Lettre des élu-e-s n°35

Lettre élus régionaux BE
24 mar 2015 - 15:24

On avait prévu un épisode de très grande marée pour le week-end du 22 mars. Grâce à des appels multiples et graves à la prudence et à la mobilisation d’un grand nombre de citoyens, le nombre de victimes en France, et particulièrement en Bretagne, a pu être limité, mais les dégâts n’en sont pas moins présents.
Ainsi, le parti de Madame Le Pen peut se glorifier de son score inédit dans une élection locale, résultat des moyens que s’était donné le Front National pour être présent partout, des plus grandes villes aux plus petites communes. Mais il n’a pas réussi son pari de devenir LE premier parti de France. On respire un peu, mais on n’oubliera pas qu’à l’occasion du deuxième tour, rien qu’en Bretagne administrative, 11 de ses binômes sont encore en lice. C’en est bel et bien fini d’un Grand Ouest, à l’abri d’un vote extrême derrière ses traditions de démocratie chrétienne. Le vote d’extrême droite pénètre plus vite et plus profondément en Bretagne que la ligne à grande vitesse...

Élections départementales des 22 et 29 mars 2015 Cantons de FOUGÈRES 1 et 2 Des candidatures communes Bretagne Écologie-Front de Gauche

Communiqués association
5 mar 2015 - 14:12

Voici les rendez-vous que vous donnent les candidats

 
Fougères 1 (Fougères – Saint-Aubin-Du-Cormier)
 
Saint-Aubin-Du-Cormier
Jeudi 12 mars à 20 h
Salle Accolade, au trait d'union, en face de jardin médiéval

Cliquez ici pour accéder à la présentation et au programme des candidats pour le canton de Fougères 1

 
Fougères 2 (Fougères – Louvigné-Du-Désert)
 
Jeudi 19 mars à 20 h
Salle des Fêtes, place Bochin
 
 
Pour les deux cantons
 
Fougères
Vendredi 20 mars à 18 h 30
Salle de la Chattière (autour d’un apéro dinatoire)

 

Coup fatal à l’éolien terrestre

Communiqués Élus régionaux BE
5 mar 2015 - 13:59

Dans le cadre du débat sur la loi de transition énergétique, le Sénat a inscrit l’objectif de 40% d’énergies renouvelables dans le mix électrique à l’horizon 2030. Mais, de façon totalement contradictoire, un nouvel article vise à multiplier par deux la distance minimale entre une éolienne et une habitation, en la portant à 1 kilomètre sans aucune justification sérieuse.
En Bretagne, cette nouvelle disposition tout à fait arbitraire porterait à 0,7 % du territoire la part disponible pour l’installation d’éoliennes, c’est-à-dire, rien.
Alors que la Conférence Régionale pour l’Energie vient de rappeler son importance …
Alors qu’au début de l’année seuls 826 MW étaient installés sur un objectif (du Schéma Régional de l’Energie de 1800 MW à l’horizon 2020 …
Si cette disposition était maintenue elle porterait un coup fatal au développement de l’éolien terrestre. Nous appelons l’ensemble des parlementaires bretons faire en sorte que ne soit pas le cas.

Centrale gaz : mise au point de l'association

Communiqués association
25 fév 2015 - 08:34

Plusieurs élu-e-s du groupe Bretagne-Ecologie ont mis en cause les prises de position de Marie-Pierre Rouger et Emile Bihan à propos de la construction de la centrale gaz de Landivisiau, les accusant de se « satisfaire de posture idéologique » ou de proximité avec les « écologistes qui siègent dans l’opposition régionale ».
L’association Bretagne Ecologie tient à rappeler quelques réalités et appeler à un mininum de respect de la part d'élu-e-s qui ont oublié un peu vite au nom de quoi et de qui ils siègent aujourd’hui au sein de l’Assemblée Régionale.
- A propos de la Centrale gaz de Landivisiau, la position de Bretagne-Ecologie n’a jamais varié. Elle a été exprimée avec force par Marie-Pierre Rouger à l’occasion du débat sur le Pacte Electrique Breton lors de la session d’octobre 2010. Si le groupe Bretagne-Ecologie a voté en faveur du Pacte Electrique en octobre 2010 puis en janvier 2011, c’est, comme l’avait d’ailleurs indiqué Daniel Cueff dans son explication...

Pages