Compte-rendu de la conférence de presse du 22 juin à NDDL

Conférence de presse du 22 juin à NDDL

Avec les collectifs locaux, syndicats, associations, des elu-e-s locaux, regionaux, nationaux et europeens: Francoise Verchere, yannick jadot, Eva joly, Noel Mamers, Cecile Duflot, Stéphane Kerkof.…

Accueil dans une ambiance chaleureuse par Alain et Brigitte, agriculteurs à la ferme de la Vache Rit, historiques de la lutte et résistants de la première heure....

F. Verchere a rappelé le mensonge sur lequel s'était fondée les conclusions de l’enquête DUP. Un des arguments majeurs de la nécessité du transfert de l’aéroport actuel est la limitation due aux nuisances du fait du nombre de mouvements. Suite à une etude demandée par les inspecteurs délégués par SRoyal, le nombre de mouvements plafonne à 49 000 aujourd’hui. Or, la limitation est fixée à un seuil de 56 000. Demain, avec les progres techniques de réduction de nuisances, ce plafond pourrait se situer à 74 000.  L’enquête DUP a donc été adoptée en se basant sur un mensonge..

Guy Bourles de la LPO a parlé au nom du collectif d'associations GreenPeace, FNE, WWF... Il a rappelé l'appui total de toutes les assos notamment du fait du constat partagé sur l'approximation des évaluations officielles concernant les enjeux environnementaux du site. En témoignent les nombreux recours juridiques en cours.

Yannick Jadot a mentionné l'importance du projet en place sur NDDL du point de vue agricole et en matière de protection de la nature. La priorité est de protéger ce site exceptionnellement préservé jusque là du fait qu' il devait être détruit!!! L'aéroport actuel de NA garantit confort et sécurité aux passagers.
Si dimanche, c'est oui, le conflit continue..Si c'est non, on fera l'économie de financements publics pour un projet totalement débile!

Stéphane Kerkof de l'association Agir pour l'Environnement a qualifié la consultation d'illégitime..puisqu'elle est locale alors que le projet est national. Si ce choix a été fait, c'est uniquement parce qu'à l'échelon local, il y a plus de chances que le oui l'emporte alors qu'au niveau national, une majorité de citoyens sont contre. Ainsi en témoigne le sondage national organisé par Agir pour l'Environnement. Le gouvernement a choisi un périmètre en fonction de ce qui penchait en sa faveur.
Par ailleurs, SK a rappelé que le chef de l'Etat après Sevens s'était engagé  à revoir la démocratie environnementale. Cette consultation est un grave manquement à cet engagement..

Le représentant de la Confédération Paysanne a rappelé l'engagement de son syndicat dès le début de la lutte en 70 avec des positions claires et sans ambiguïté. NDDL est inscrit dans une logique de développement sans limite, avec des œillères et qui se fait sur le dos des plus faibles. Le territoire rural est méprisé par les tenants de ce développement qui considére que le territoire rural est le « dépotoir »de l'espace urbain : site d'enfouissement des déchets ultimes, épandage des boues de station d'épuration...Or, l'espace rural est un espace d'équilibre et de ressourcement à tout point de vue. Les tenants du projet de NDDL, au cours de la campagne en faveur du oui  expriment un véritable mépris pour les territoires ruraux où vivent si peu de gens que ça n'a pas une grande valeur. Or, le foncier est déterminant pour la vie de l'humanité tout simplement. Les problèmes d'alimentation sont à notre porte. Ce qui se passe avec la confiscation des terres dans le pays du Sud commencent à se passer chez nous comme en témoigne l’achat de centaines d'has dans le Gers par le gouvernement chinois pour assurer l'autonomie alimentaire du pays. La préservation des terres agricoles est aujourd'hui une priorité vitale. Quant à Hollande qui a déclaré « La finance est mon ennemi », qu'il retrouve la mémoire car c'est la finance qui l'empêche de prendre  une décision dans ce projet..

En conclusion, un mobilisation importante de tous, des arguments imparables.
A noter que les partisans de NDDL ont investi près de 500 000€ dans cette campagne quand le opposants disposaient d'à peine 50 000€. Notre force est ailleurs.
RDV dimanche soir...D'ici là, les actions continuent.