Municipales 2ème tour à Fougères : Front écologiste et Républicain

En tant qu'écologistes, nos convictions et nos engagements concrets témoignent de notre attachement aux valeurs d'humanisme, de respect des équilibres naturels, et de progrès partagé.
A ce titre, l'intrusion du Front National dans la vie locale est une réalité qui ne saurait nous cantonner à la neutralité.
Gilles Pennelle, candidat du FN, se proclamait dimanche soir grand défenseur des classes populaires fougeraises. Mais précisément dans ses déclarations, il a fait un lapsus révélateur en disant « peuple français » au lieu de « peuple fougerais ».Un signe de plus qui montre que pour le FN, la vie locale n'est qu'un « pis-aller », un prétexte pour propager une idéologie d'exclusion des plus fragiles et d’atteinte aux libertés. Sans parler du risque de gestion catastrophique des affaires locales comme en témoignent les quelques communes qui ont eu à subir la présence de municipalités FN. Gilles Pennelle défend le protectionnisme français mais quand il parle de Carl Zeiss, ignorerait-il que c'est un grand groupe international ???

Les écologistes défendent la re-localisation de l’économie, la transition énergétique et économique comme autant de sources de développement d'emplois de qualité non délocalisables.
L’écologie offre des leviers d'actions qui permettent de répondre à l'idéal de justice sociale que nous partageons avec la Gauche. Justice sociale et environnementale sont désormais liées. Pour répondre à cet enjeu de réduction des inégalités et de dynamisme local, il nous faut renforcer la participation des habitants et donner plus de place à l'expression et à la représentation citoyennes. Nous continuerons à porter l'écologie active à Fougères et sur le territoire du pays de Fougères aux côtés des responsables politiques qui ont inscrit dans leur programme l'objectif « d'agir contre le changement climatique et pour la transition énergétique ».
Seule la liste « Se Battre et Réussir Ensemble » porte cet engagement.
Les voix des écologistes ont matière à trouver un écho à leurs préoccupations en votant Louis Feuvrier tout en rappelant qu'ils resteront des acteurs de la vie locale exigeants et vigilants.

Marie-Pierre Rouger
Vice-présidente du Conseil Régional
Bretagne-Ecologie