Coup fatal à l’éolien terrestre

Dans le cadre du débat sur la loi de transition énergétique, le Sénat a inscrit l’objectif de 40% d’énergies renouvelables dans le mix électrique à l’horizon 2030. Mais, de façon totalement contradictoire, un nouvel article vise à multiplier par deux la distance minimale entre une éolienne et une habitation, en la portant à 1 kilomètre sans aucune justification sérieuse.
En Bretagne, cette nouvelle disposition tout à fait arbitraire porterait à 0,7 % du territoire la part disponible pour l’installation d’éoliennes, c’est-à-dire, rien.
Alors que la Conférence Régionale pour l’Energie vient de rappeler son importance …
Alors qu’au début de l’année seuls 826 MW étaient installés sur un objectif (du Schéma Régional de l’Energie de 1800 MW à l’horizon 2020 …
Si cette disposition était maintenue elle porterait un coup fatal au développement de l’éolien terrestre. Nous appelons l’ensemble des parlementaires bretons faire en sorte que ne soit pas le cas.