Ecotaxe : courage et discernement

En décidant de suspendre la mise en œuvre de l’écotaxe pour donner le temps nécessaire à un dialogue qui s’instaurera au niveau national et régional le Premier Ministre fait preuve de courage et de discernement. Courage de ne pas supprimer l’écotaxe malgré toutes les critiques dont elle fait l’objet. Discernement pour tenir compte d’un point de fixation et de blocage notamment en Bretagne.
Alléger les taxes sur le travail pour imposer les atteintes à l'environnement : c'est le principe de la fiscalité verte que les écologistes ont toujours défendue comme atout de dynamisme économique durable.
La période qui s’ouvre doit être l’occasion de clarifier les méthodes de collecte et le coût réellement supporté par les transporteurs et les acteurs économiques, au premier rang desquels la grande distribution qui doit être mise à contribution. La bonne utilisation du produit de cet impôt pour construire et améliorer les infrastructures et moyens nécessaires pour réduire l'empreinte carbone des transports sera déterminante pour l'avenir de l'économie bretonne.
Nous appelons tous les acteurs de cette économie à participer à la transition du modèle économique breton vers des productions à haute valeur ajoutée, respectueuses des droits sociaux et environnementaux.