Réduction de 7% du budget 2014 de l'écologie : une erreur politique majeure !

Le gouvernement n'a pas compris que l'écologie est le moteur de la relance de l'économie.

Alors que de nombreux pays européens entrent dans la transition énergétique pour faire face dès aujourd'hui à la crise écologique et climatique, la France voudrait prendre le chemin inverse ! L'économie verte est un puissant vecteur de création d'emplois dans l'isolation du bâti, l'éco-construction, l'éolien terrestre et offshore, le solaire, l'hydrolien, la mobilité décarbonée ....

Avec ces milliers de jeunes formés, qualifiés aujourd'hui sans emploi et ces 8 millions de foyers qui souffrent de précarité énergétique, notre pays ne peut « s'offrir le luxe » de priver le Ministère de l’Écologie de 500 Millions d'euros, ce qui signifie 1 000 suppressions directes de postes. Ce sont tous les leviers déterminants pour atteindre les objectifs de reconquête de la qualité de l'eau, de l'air, de maîtrise de l'énergie, de production d'énergies renouvelables, de santé environnement déjà fragilisés ces derniers mois qui s'en trouveraient gravement compromis.

Nous savons que le ministère de l'écologie a été de tout temps la proie de puissants lobbies : nucléocrates, productivistes, ultra-libéraux indifférents au sort de l'humanité et de la planète..

Nous attendons un sursaut du gouvernement Ayrault pour revenir sur ces coupes sombres et ne pas commettre un choix politique aussi incompréhensible que totalement inacceptable !...