Echos de la session de décembre 2014

Déclaration de politique générale

Marie-Pierre Rouger 

La question de la justice climatique est désormais en haut des priorités politiques. Tant au niveau international que national et régional, il nous faut mettre en œuvre dès maintenant les modèles économiques et sociaux pour construire le monde soutenable et résilient qui sera nécessaire demain. Notre majorité s'est engagée dès 2004 sur la réduction des GES ne manquant jamais de souligner que le territoire régional est particulièrement pertinent pour apporter des solutions efficaces au problème du dérèglement climatique.

Même si nous vivons cette grande amertume pour ne pas dire plus d'être passé à côté de la République des régions avec la réforme territoriale, nous devons continuer à exiger de l’État de réelles capacités d'autonomie fiscale pour traduire en actions concrètes nos priorités politiques..

Au moment où s’achève le débat public sur le projet Lignes Nouvelles Ouest Bretagne Pays de Loire et un an après la signature du Pacte d’Avenir pour la Bretagne, il est essentiel, plus que jamais, de s'interroger sur les choix déterminants pour les équilibres écologiques et donc économiques de  notre région et de notre pays.

Lire la suite

Budget : Mission 2 Economie

Emile Bihan

Voilà un an, un Pacte d’Avenir pour la Bretagne a été signé dans un contexte de crises profondes touchant des secteurs clés de l’économie bretonne avec les graves conséquences sociales que l’on connaît.

Sous le concept de Pacte d’Avenir, la Région cible des filières à fort développement potentiel : le numérique, les mobilités, la transition énergétique et les énergies marines.

Le Plan bâtiment durable met en place des instruments originaux de financement comme le tiers-financement et les fonds de garantie dont j’espère qu’ils donneront les résultats attendus.

En ce qui concerne l’indispensable transition énergétique ou les énergies marines, au moment où d’autres régions voisines avancent concrètement, la Bretagne tarde à voir les résultats concrets de ses efforts.

La Région s’attache à soutenir les projets de technologies novatrices, accompagne la structuration des filières et favorise le développement et l'implantation des projets au sein des territoires, mais l’évaluation des effets de cette politique volontariste et ambitieuse reste assez floue. 

Lire la suite

Budget Mission 9 Relations internationales

Marie-Pierre Rouger

L’ouverture de la Bretagne à l’Europe et au Monde n’est pas nouvelle et son engagement dans les actions de solidarité internationale a souvent été pris en exemple. Aujourd’hui, il est heureux que cette démarche se poursuive malgré des budgets contraints.

L’équilibre mondial est fragile on le sait et la reconnaissance de l’État de Palestine par le  vote de la Majorité de l'Assemblée nationale le 2 décembre dernier est un acte fort posé en faveur d'une paix juste et durable.

Lors de la dernière session, le débat a permis d’exprimer notre attachement aux principes qui guident notre action dans ce domaine : partenariat et solidarité, développement durable, engagement citoyen.

Ainsi, les échanges internationaux nous procurent des bénéfices mutuels que nous partageons avec nos partenaires dans les pays européens ou émergents ainsi qu’avec les pays dits en développement.

Lire la suite

Carte des formations professionnelles

Emile Bihan

La nouvelle responsabilité de notre collectivité en matière d'élaboration   de la carte des formations professionnelles conforte notre rôle de chef de file au service de l'épanouissement des jeunes et de leur insertion sociale et professionnelle et il s’agit d’une compétence essentielle.

Les enjeux sont la réussite de la mutation vers une économie verte, le développement des énergies renouvelables, des transports de proximité, de l'agro-écologie, des circuits courts et de l'éco-construction.

Au moment où la Région Bretagne caracole historiquement en tête des performances académiques, nous devons rester mobilisés pour aider notre jeunesse à faire face aux assauts d'une société guidée par la logique de performance, de compétition. Parmi les non-diplômés, on compte sept enfants d'ouvriers pour un enfant de cadres. Au niveau doctorat, c'est l'inverse : on trouve neuf enfants de cadres pour un enfant d'ouvriers.

Lire la suite