NDDL : et maintenant : l’Avenir

Communiqués association
23 avr 2018 - 11:44

Bretagne-Ecologie salue la démarche constructive des occupants de la ZAD de NDDL. En déposant leur dossier de projet personnel, ils confortent à la fois une activité concrète mise en place depuis près de dix ans pour la plupart mais aussi le retour à l’apaisement du bocage.

Bretagne-Ecologie se joint à l’ACIPA pour demander le retrait immédiat des forces de l’ordre afin que le calme s’installe durablement.

Une nouvelle page s’ouvre pour les acteurs de NDDL. Les agriculteurs historiques et les jeunes présents plus récemment ont appris à se connaître, à partager des réflexions et à porter des projets communs.

Cette diversité d’acteurs est exceptionnellement riche. Ce sont ces regards croisés qui permettent d’apporter une vitalité et un nouvel essor à ces territoires ruraux trop souvent déconsidérés par nos dirigeants voire marginalisés.

Les grands défis qui sont devant nous : crise climatique, inégalités sociales, rejet des étrangers ont trouvé leur part de solution dans les expérimentations de NDDL. Ces innovations sociales et sociétales sont essentielles pour sortir des impasses qui nous menacent aujourd’hui. Le chef d’État et les responsables politiques, dans leur très grande majorité, font preuve de croyance dans l’innovation...

Assemblée Générale de Bretagne Ecologie

Communiqués association
13 fév 2018 - 11:06

Cela fait longtemps qu'un gouvernement (bien malgré lui…) n'avait pas fait un fabuleux cadeau aux écologistes...Celui de reconnaître cette évidence que le respect des équilibres écologiques est la condition de l'économie dans le nouveau paradigme qui s'impose...CCQFD avec feu aéroport NDDL..

Cela redonne le moral et la République à la ramasse qui nous cantonne à 3% des voix aux élections devra bien finir par admettre le total décalage avec les préoccupations des citoyens de plus en plus inquiets par les problématiques climatiques et écologiques.

Bretagne-Écologie est une association modeste mais déterminée à agir du local au global pour construire les alternatives au système prédateur et désespérant que nous connaissons... Pour autant les petits ruisseaux ne font pas toujours les grandes rivières en période de forte sécheresse et le colibri peut être pris par un tourbillon et ne jamais atteindre son but... La sphère politique reste incontournable pour réussir à la fois les ruptures et les transformations en profondeur devenues aussi nécessaires qu’urgentes. Lors des dernières présidentielles, nous avons soutenu la candidature de B. Hamon en raison des fondements de son projet que nous partagions. Aujourd'hui, notre préoccupation étant de ne pas nous disperser, nous souhaitons réfléchir au positionnement à prendre dans les comités Génération.s. tout en poursuivant nos engagements de proximité avec de nombreux partenaires... La stratégie non-violente et le désarmement unilatéral est autant dans notre ADN que la sortie du...

Appel à financement participatif

Communiqués association
16 nov 2017 - 15:26

Pesticides : protégeons les riverains, les travailleurs et notre environnement !
Alors que la question de l’impact néfaste des pesticides sur la santé et sur l’environnement ne fait plus débat, nos gouvernants tardent à prendre les mesures de protection qui s’imposent vis-à-vis des populations régulièrement exposées à ces toxiques.

Entre juillet 2016 et mai 2017, la France avait l’opportunité d’édicter de réelles mesures de protection en prenant un nouvel arrêté portant sur l'utilisation des pesticides. Sous pression des lobbies, le gouvernement en place a manqué ce rendez-vous en publiant le 4 mai 2017 un arrêté sans ambition. Considérant que cet arrêté ministériel n'était pas conforme à la loi et qu'il n'était pas à la hauteur des menaces que font peser les pesticides sur notre santé et celles des générations, plusieurs organisations ont décidé de s'unir pour déposer ensemble des recours juridiques contre ce nouvel arrêté en régression. C'est ainsi que le Collectif de Soutien aux victimes des pesticides de l’Ouest, le syndicat Solidaires, le Collectif vigilance OGM et pesticides 16, Eaux et Rivières de Bretagne et Générations Futures se sont associés pour intenter ce recours. Ils ont fait appel aux deux avocats Eva JOLY et François LAFFORGUE pour mettre en oeuvre ces recours. Ils ontbesoin d'un montant...

Après le premier tour

Communiqués association
13 juin 2017 - 11:54

Le premier tour des élections législatives 2017 marque un point d'étape déterminant dans l'entreprise de démolition massive menée par deux forces idéologiquement contradictoires mais cohérentes dans les effets qu'elles produisent.
Emmanuel Macron, et Jean-Luc Mélenchon, chacun à leur place peuvent savourer avec délice le résultat des tactiques destructrices qui les ont menés là où ils en sont. De ce point de vue, ils ne sont que de simples continuateurs de l'action conduite par François Hollande depuis 5 ans.

Au passage, on se réjouira néanmoins de la défaillance du détonateur de la troisième bombe à fragmentation portée par Marine Le Pen et on espérera qu'il ne s'agit pas là d'un simple retard à l'allumage ou d'une bombe à retardement.
Les deux premiers larrons, qui ont maintenant, et plus que jamais, besoin l'un de l'autre dans leurs comédies politiques, sont parvenus à leurs fins. On ne nous fera pas croire qu'il s'agit là du résultat d'un nouveau souffle citoyen car jamais une élection législative n'aura connu un tel niveau d'abstention.
De nombreux électeurs de gauche déploreront comme nous que les stratégies nationales, dans le sillage de l’élection présidentielle, n’aient pas permis de présenter des candidatures de rassemblement sur tout le territoire s’adossant à une base programmatique claire et partagée comme nous avons pu le faire à Fougères ou Saint Malo. Nous pensons particulièrement aux militants socialistes qui avaient sincèrement soutenu la candidature de...

humeur

Communiqués association
7 mai 2017 - 20:40

Au delà des analyses globales sur les conséquences de présidentielles et des prochaines législatives à venir, peut-être est-il intéressant de s’arrêter sur le cas spécifique de la Bretagne, dont le Baron, grand marchand d'armes et vieux compagnon de chambrée du roi Hollande a joué un rôle particulier dans la période qui se ferme et souhaite probablement en jouer un dans celle qui s'ouvre.
De ce point de vue, il semble éclairant de relire le contexte des dernières élections régionales à la lumière de ce qui se passe aujourd'hui et, inversement, de mieux comprendre ce qui se passe en 2017 à la lumière de ce qui s'est passé en 2015.

En 2015, donc, s’asseyant royalement sur le principe du non-cumul des mandats, JYLD a réussi à se faire passer pour l'homme providentiel, capable de faire barrage à la droite et ses extrêmes après avoir vaillamment défendu les frontières de son territoire face au petit jeu cynique du grand découpage des Provinces. Ce faisant, adoubé par son Parti, mais n'en tenant aucun compte si ce n'est en apparence, il s'est définitivement débarrassé des écolos et il est allé faire ses courses chez régionalistes. Il a donné des signes très clairs au patronat breton et au lobby agroalimentaire en présentant, avant l'heure, un programme macronien mêlant productivisme, libéralisme, métropolisation... dont les conséquences n'ont pas fini de peser, à long terme sur l'environnement breton.
Ne peut on voir là comme une démarche « en éclaireur »  d'une stratégie de conquête que l'on a vu se développer à l'occasion des élections présidentielles ?
Sans tomber dans une forme de théorie du...

Pages