Politique générale : Dominique Ramard

Communiqués association
1 mai 2010 - 14:38

Monsieur le Président,

À l'occasion de ce premier débat de politique générale de la mandature, nous ne pouvons effectivement manquer de rappeler le contexte dans lequel nous débutons ce mandat. Il y a une semaine, à l'occasion des réjouissances auxquelles nous étions conviés pour le départ de la Sous-Préfète de Dinan vers les terres bourguignonnes, j'ai entendu un de mes voisins dire : « Quatre ans pour une sous-préfète, c'est déjà un beau bail ! ». Je me disais alors : « Quatre ans pour un conseiller régional, ça va quand même être court ! ». Et je ne pensais pas aux conseillers généraux élus l'an prochain pour seulement trois ans. Nous aurions tendance à dire, que même si ces modifications de calendrier et de mode d'élection sont importantes et qu'il faudra donc y accorder toute notre vigilance, il y a plus grave : les projets de réforme du Gouvernement, réformes fiscale et territoriale, malheureusement déjà bien engagés...

Parc naturel du Golfe du Morbihan : Anne Camus

Communiqués association
1 mai 2010 - 14:18

M. Le Président,

Le Golfe du Morbihan est reconnu internationalement pour la richesse de son patrimoine naturel et culturel, la diversité et la richesse de son patrimoine bâti, la beauté de ses paysages. 

Le projet de PNR du golfe du Morbihan, ce sont 75 000 ha terrestres, une aire maritime de 13 000 ha « associée », 38 communes du bassin-versant du golfe, 160 000 habitants (en incluant Vannes), 35 000 ha de  surface agricole et seulement 12 % du territoire classés en espaces terrestres protégés (zones NDs).

Ce territoire à l’éco-système remarquable, aux espaces  maritimes composés d’îles et d’îlots, aux rias, aux presqu’îles, aux 27 000 ha de milieux humides abritant une faune et une flore rares, participe à l’image d’une Bretagne authentique et attractive.

Mais le revers de la médaille, c’est une croissance démographique qui a été multipliée par deux en 40 ans, une surface urbanisée multipliée par huit, 2 ...

Notre-Dame-des-Landes : atterrissons et remettons nous sur de bons rails

Communiqués association
1 mai 2010 - 13:55

Le Medef  Pays de Loire crée la surprise en prenant le contre pied de la Chambre de Commerce et d’Industrie nantaise, contestant l’intérêt du projet d’infrastructure aéroportuaire de Notre Dame des Landes.

En reprenant les arguments de la coordination des opposants, il conforte la position de Bretagne Écologie :

 Critique des hypothèses annoncées de développement du trafic Critique  de la double piste et du surdimensionnement de la plate-forme Crainte d’une envolée de la pression fiscale pour financer ce mastodonte inadapté à l’échelle du grand ouest

Ce projet pompidolien, oublié puis réveillé au temps du développement durable et du Grenelle apparaît aujourd’hui totalement hors sol et comme un outil de déménagement du territoire aux conséquences dramatiques pour l’ouest breton.

On ne peut s’engager dans le financement d’une telle structure largement sous-évaluée qui ne s’inscrit pas dans une perspective des crises énergétique et climatique.

Pour...

Le volcan, les avions, et notre alimentation...

Communiqués association
26 avr 2010 - 10:23
Éruption volcanique

À Rungis, les produits de contre-saison sont absents, et pour cause : ils viennent par avion d'Afrique du Sud, du Chili, ou encore de la Réunion ; les fruits de la passion, les mangues, les ananas réunionnais ont en effet bien du mal à arriver en France.

Des grossistes qui attendaient des avions d'Israël chargés notamment d'herbes aromatiques devront également attendre... idem pour les fleurs qui viennent du Kenya ou de l'Équateur... sans parler des melons exotiques, des crevettes d’Afrique...

Bretagne Écologie redit, à cette occasion, son attachement aux circuits courts (entre le producteur et le consommateur), son soutien aux AMAP (Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) qui fournissent des paniers de légumes provenant de tout près de chez vous, à l’éducation des jeunes et à la réflexion des adultes qui doivent conduire à ne pas vouloir acheter des fruits et légumes de contre-saison qui ont l’avion comme moyen d’acheminement...

L’éruption du volcan en Islande aura peut-être au moins servi à nous faire prendre conscience de « l’impact CO2 » de certain(e)s modes d’alimentation...

En lien : impact du volcan en comparaison avec l'impact de l'aviation

Au lendemain des régionales, Nicolas Sarkozy carbure au CO2

Communiqués association
21 avr 2010 - 23:51

Après avoir déclaré au salon de l'agriculture que le Grenelle de l'environnement n'était plus une priorité, le président de la République abandonne maintenant le projet de taxe carbone ! Sous la pression semble-t-il des parlementaires UMP. Ces deux annonces révèlent la capacité élyséenne à manipuler l'opinion publique, dans un premier temps pour faire croire que l'UMP est plus écolo que les écolos, dans un second temps pour stimuler le vote écologiste afin d'affaiblir le PS en vue des régionales, dans un troisième temps pour finalement rassurer le lobby industriel en abandonnant purement et simplement tout projet de fiscalité écologique.

Les belles paroles du Grenelle et de Copenhague sont bien loin, la droite productiviste revient à ses fondamentaux, elle caresse dans le sens du poil son électorat naturel. Moralité, la France n'anticipe pas les changements à venir liés à la crise énergétique et climatique. Il est pourtant urgent de définir une fiscalité écologique qui...

Pages