BRETAGNE ECOLOGIE dénonce l'amendement LE FUR

Communiqués association
23 juin 2010 - 22:11

BRETAGNE ÉCOLOGIE dénonce l'amendement proposé par le député Le Fur consistant à augmenter le seuil de demande d'autorisation pour les élevages intensifs.

En prétextant l'alignement sur la réglementation la plus permissive cette modification signerait une restructuration sans limite de la production porcine et aviaire.

La charte de l'agriculture pérenne signée en 2001, sous la tutelle de Mr Guéant alors préfet de région et prédécesseur de Mme Malgorn, visait à maintenir les rejets azotés et notamment ceux issus de la production porcine.

Si nous savons que l'effectif de truies en Bretagne a légèrement baissé, le nombre de porcs charcutiers mis sur le marché, ainsi que le poids total a, quant à lui augmenté, ce qui ne règle rien au problème de surproduction. Les...

Grenelle 1, ça va ; Grenelle 2, bonjour les dégâts !

Communiqués association
22 mai 2010 - 09:00

Le Grenelle 2 devait être la boîte à outils du Grenelle 1 qui fixait les ambitions écologiques de la France. On se souvient du raout médiatique sarkozyste, l’effet bling bling de celui-ci. En écologie comme dans bien d’autres domaines, le Président annonçait qu'il allait changer la donne grâce à son volontarisme politique. Selon lui, l’écologie n’était point une affaire idéologique, elle n’appartenait pas plus à la gauche qu’à la droite. On allait voir ce qu'on allait voir. Le 25 octobre 2007, lors de la restitution des ateliers du Grenelle, devant Al Gore et J.M. Barroso, Nicolas Sarkozy avait annoncé qu'il tomberait « sur des inerties, des routines, des égoïsmes, des aveuglements, des idéologies. ». Le texte voté par  l'Assemblée nationale vient lui donner raison : les égoïsmes, les aveuglements et les idéologies ont pris le dessus sur les espoirs d'alors.

Si la démarche participative engagée a été un succès, sur la forme comme sur le fond, ce qui a permis l’adoption d’...

Daniel Cueff : élu président de l'Établissement Public Foncier Régional.

Communiqués association
6 mai 2010 - 20:56
Paysage breton

E.P.F.R. : Établissement Public Foncier Régional

Lundi 3 mai, Daniel Cueff (Bretagne-Écologie) a été élu président de l'Établissement Foncier de Bretagne. L’EPFR est un outil d’accompagnement des collectivités locales pour leurs politiques foncières en leur permettant d’accélérer leurs projets, en réduisant les coûts du foncier et en mutualisant les compétences foncières.

Daniel Cueff en tant que récent conseiller régional, avait reçu mandat du président Le Drian pour proposer sa candidature aux 47 membres du conseil d'administration composé de :

12 représentant-e-s du Conseil régional 12 représentant-e-s des Conseils généraux 2 représentant-e-s de la communauté urbaine de Brest Métropole Océane 10 représentant-e-s des communautés d’agglomération , 5 représentant-e-s des communautés de communes 3 représentant-e-s des chambres consulaires régionales 3 représentants de l’État

Daniel Cueff succède ainsi à Michel Balbot.

Dans son premier discours à l'issue...

Que nos parlementaires s'opposent aux amendements anti-éolien !

Communiqués association
6 mai 2010 - 20:37

Le député UMP Patrick Ollier, rapporteur d'une mission d'information sur le développement de l'éolien, doit se frotter les mains. L'essentiel des préconisations de ce rapport largement contesté car faisant la part belle à l'argumentaire des anti-éoliens a été repris dans des amendements.

relatifs à la réglementation de l'éolien et ce dans le cadre du projet de loi dit Grenelle 2 : mise en place de schémas régionaux d'ici fin 2011, document qui devient opposable, placement des éoliennes sous le régime des installations classées... On voudrait tuer le développement de la filière qu'on ne s'y prendrait pas autrement. Le projet de fixation d'un seuil minimal de 15 MW pour les parcs est tombé lundi soir. Mais les autres dispositions issues du rapport Ollier constituent encore de lourds freins au développement de la filière éolienne en France et à l'amélioration de l'autonomie énergétique des territoires.

Avec cette perspective, l’objectif de 10% de production d’électricité...

Politique générale : Dominique Ramard

Communiqués association
1 mai 2010 - 14:38

Monsieur le Président,

À l'occasion de ce premier débat de politique générale de la mandature, nous ne pouvons effectivement manquer de rappeler le contexte dans lequel nous débutons ce mandat. Il y a une semaine, à l'occasion des réjouissances auxquelles nous étions conviés pour le départ de la Sous-Préfète de Dinan vers les terres bourguignonnes, j'ai entendu un de mes voisins dire : « Quatre ans pour une sous-préfète, c'est déjà un beau bail ! ». Je me disais alors : « Quatre ans pour un conseiller régional, ça va quand même être court ! ». Et je ne pensais pas aux conseillers généraux élus l'an prochain pour seulement trois ans. Nous aurions tendance à dire, que même si ces modifications de calendrier et de mode d'élection sont importantes et qu'il faudra donc y accorder toute notre vigilance, il y a plus grave : les projets de réforme du Gouvernement, réformes fiscale et territoriale, malheureusement déjà bien engagés...

Pages