Climat : Nicolas Sarkozy, dangereux marchand de doute

Communiqués association
20 sep 2016 - 08:44

En confirmant son virage climato-sceptique sur France 2 jeudi soir dans «l’Emission politique», l'ex-président vient de saper des dizaines d’années de pédagogie et d’information menées par les scientifiques et les ONG.

Devant un parterre de chefs d’entreprise, Nicolas Sarkozy a nié l’origine humaine du réchauffement climatique, considérant qu’il fallait «être arrogant comme l’homme pour penser que c’est nous qui changions le climat». Un virage climato-sceptique confirmé sur France 2 jeudi soir dans «l’Emission politique». N’en déplaise à l’ancien chef de l’Etat, les systèmes d’observation du climat, déployés aux quatre coins de la planète, ne sont pourtant pas «arrogants». Avec constance, les satellites, les systèmes de mesure au sol, sur mer, en avion ou en ballon, enregistrent les données essentielles qui permettent de décrire l’évolution du climat. Le constat est clair. Les mesures sont fiables. Indiscutables. «Sans équivoque» et «sans précédent», selon les termes du GIEC, le réchauffement climatique est d’origine anthropique.
Point d’arrogance ici. Tout ceci, on le sait. L’accumulation des études, des rapports et des données permet juste d’affiner l’analyse, d’en préciser les effets...

GRAND RASSEMBLEMENT ANTINUCLÉAIRE À FLAMANVILLE LES 1ER & 2 OCTOBRE 2016

Communiqués association
8 sep 2016 - 08:52

Invitation à la réunion du 17 septembre 2016

Communiqués association
3 sep 2016 - 18:56

Le 18 juin dernier, Bretagne-Ecologie a invité un certain nombre de personnes engagées sur leur territoire et préoccupées par l’aggravation des urgences sociales, environnementales et sociétales.

Nous avons partagé ensemble un certain nombre de constats et d’analyses à partir de témoignages vécus et d’actions concrètes.

Nos échanges ont été fructueux et motivants à la fois pour continuer à agir au quotidien mais aussi pour jeter les bases de nouveaux modes d’engagements et d’actions notamment à la veille d’échéances déterminantes pour le pays.

Nous nous sommes appuyés sur le texte d’orientation politique de Bretagne-Ecologie.

Les participants à la journée du 18 juin ont souhaité poursuivre les échanges tout en ouvrant « le cercle » à d’autres partenaires avec lesquels nous sommes en lien dans nos engagements respectifs.

Nous vous rappelons donc la date du 17 septembre de 10h à 16h au Verger à Mézières/Couesnon.

Nos réflexions porteront notamment sur
- Comment faire en sorte que les leviers de changement que nous activons au quotidien trouvent leur finalité collective et durable dans les choix politiques de ceux qui nous « gouvernent...

Relevé de conclusions de la journée Bretagne Écologie du 18 juin à Mezières.

Communiqués association
3 sep 2016 - 18:50

L'ensemble des personnes étaient issues des réseaux, partis et associations écologistes, syndicales, de défense des droits sociaux, économiques et environnementaux.

Constat partagé:
Nous vivons la "fin de quelque chose mais restons face à un renouveau qui ne démarre pas"...Le monde politique ne donne plus confiance: le travail en vase clos, le cumul de mandats, la connivence avec les secteurs économiques dominants éloigne chaque jour un peu plus les citoyens de la classe politique. Aucun parti n'échappe à la règle..Les partis restent des organes fermés: "des vases clos"...Leur fonctionnement est à la fois flou et compliqué..ils n'ont pas une vision claire et manquent donc d'optimisme...Globalement les réponses politiques sont de plus en plus éloignées des besoins des citoyens en particulier des plus démunis et fragilisés, notamment du fait que ces publics ne sont absolument pas partie prenante des décisions qui les concernent..Quant aux jeunes, ils réinventent des formes d'actions qui leur sont propres, souvent ponctuelles tout en s'inscrivant dans un projet partagé et en rupture avec les logiques conventionnelles.

En résumé,...

Immigration : le vrai visage des expulsés

Communiqués association
28 juin 2016 - 09:25

ILLUSTRATION. CENTRE DE RETENTION ADMINISTRATIVE DE PALAISEAU. 10 471. C'est le nombre de ressortissants étrangers, européens ou non qui ont été expulsés de France métropolitaine en 215

La ventilation par nationalité des étrangers expulsés de France reste une donnée confidentielle. Notre journal vous la révèle pour 2015.10 471. C'est le nombre de ressortissants étrangers, européens ou non qui ont été expulsés de France métropolitaine l'an dernier. Un chiffre qui masque de nombreuses disparités, comme l'atteste la répartition par nationalité que nous avons pu nous procurer, lenquelle émane des statistiques de la police aux frontières (PAF).
Ainsi, on y découvre que les plus expulsés sont les Roumains (La Roumanie faisant partie de l'UE, les chiffres des expulsions vers ce pays n'apparaissent pas sur la carte ci-contre), suivis des Albanais, puis des Algériens, des Tunisiens et des Marocains. A elles cinq, ces nationalités totalisent ainsi 63 % de l'ensemble des expulsions. Plus étonnant, si les chiffres concernés sont bien moindres en valeur absolue, certains étrangers sont également « éloignés » alors même qu'ils sont originaires de pays en guerre ou dans...

Pages